https://www.facebook.com/tr?ev=6029847359740&cd[value]=0.01&cd[currency]=EUR&noscript=1

Note de l'utilisateur: 0 / 5

Donnez une note !
0 sur 5 - 0 votes
Merci d'avoir noté cet article.

Je sais que ce titre va faire réagir.


J'entends déjà les commentaires :


"comment ? Imposer quelque chose dont la philosophie est basée sur la liberté de choix ? etc... "

Récemment, lors d'une réunion associative, je fus interpellé par une membre qui me dit qu'elle n'arrive pas à ouvrir mes documents.

Je compris son désarroi et lui dis que je lui enverrai sous un format lisible pour elle (elle utilise microsoft office).

Néanmoins, je ne pus m'empêcher de lui signaler que pour lire mes pièces jointes, elle pouvait installer open office (ou libre office) que c'était gratuit, facile, etc...

Et là, je me suis fait incendié ...

Elle n'avait pas le temps, ni la volonté de le faire, c'était donc à moi de m'adapter.

Pour elle, j'avais un discours révolutionnaire, politique ...

A peine encaissé cette attaque en règle, je  lui demandais si elle préférait imposer aux autres d'ouvrir des pièces jointes avec un logiciel forcément payant.

Ce fut une fin de non-recevoir, bonjour l'ambiance et la tolérance.

Ma politique en terme de pièce jointe va donc être très claire : quand je le pourrai,  j'enverrai mes documents dans un format libre en donnant le lien pour télécharger le logiciel libre pour l'ouvrir.

Et puis quand agacé de recevoir des docx ou des .pub, je me déciderai à répondre, ce sera pour demander à mes interlocuteurs de passer sur mon site par la case paypal et de laisser quelques euros afin que je puisse m'acheter une licence me permettant d'ouvrir leurs documents si importants.

rappel :

https://fr.libreoffice.org/download/libreoffice-fresh/

ou

http://fr.openoffice.org/

Il n'y aura que quand nous aurons imposé le libre que les gens s'y mettront, parce que pour l'instant, nantis de leur confort, ils se contentent de consommer et d'imposer , sans le vouloir, leur mode de consommation aux autres.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire