https://www.facebook.com/tr?id=1475801249377226&ev=PixelInitialized

Note de l'utilisateur: 0 / 5

Donnez une note !
0 sur 5 - 0 votes
Merci d'avoir noté cet article.

Nous entendons souvent, trop souvent, des gens vanter le logiciel libre avec l'argument de la gratuité.

Or, la gratuité n'est pas une valeur du logiciel libre, dans le sens ou ce n'est pas cela qui définit le libre.

Par définition, le libre est libre, cela a l'air bête, mais cela va mieux en le disant., ce qui signifie simplement le droit de l'usage, de la modification et de la redistribution du produit tout en citant l'auteur.

Pourquoi des logiciels libres sont ils payants ?

Tout simplement parce qu'ils ont le droit.
Parce qu'un développeur a le droit de vendre l'accés à son travail. Et libres sont les gens de leur acheter ou pas.
Maintenant, si vous avez acquis un logiciel libre, il vous appartient, et vous avez le droit également de le vendre, et à n'importe quel prix.

Toutefois, si les développeurs, les concepteurs, les rédacteurs de contenus demandent une rémunération ce n'est pas par cupidité, c'est tout simplement parce qu'ils espèrent vivre de leur travail.

En contribuant financièrement, vous leur permettez de continuer le développement, de maintenir les mises à jour, et tout simplement d'être indépendant financièrement pour pouvoir se consacrer entièrement à ces tâches.

Oui, mais chez certains c'est gratuit ?

Exact, certaines extensions sont gratuites, certaines documentations, des templates, etc ...
Mais ce n'est pas pour rien, en général une extension gratuite aura une version premium, un module gratuit sera là pour montrer son savoir-faire et si sur web54 nous mettons en ligne de la documentation c'est également pour nous amener du trafic qui permets de mettre en valeur notre expertise Joomla!

Certains developpeurs mettent en ligne des plugins ou extensions complètement gratuitement pour une autre raison, c'est que le travail a déjà été payé par un client et que le développeur daigne le partager en laissant son utilisation à la communauté. Mais là non plus ce n'est pas obligatoire. Si le client et le développeur ne mettent pas en ligne le travail, rien ne les y oblige.

Quels sont les différents modèles économiques du libre ?

Nous pouvons dénombrer plusieures façons d'aborder économiquement le libre :

  • le tout gratuit
  • le mode free/premium (système par abonnement avec une version payante comportant des options supplémentaires)
  • le support payant
  • l'accés au téléchargement payant
  • le téléchargement gratuit mais une offre d'hebergement en ligne payante de l'outil.
  • ...

Est il normal que ce soit payant alors que tout ou presque est gratuit sur internet ?

Oui, mille fois oui, quand c'est le choix du développeur.
Faisons une comparaison avec le travail en général.
Le bénévolat est autorisé, dans certains milieux c'est même de rigueur. Néanmoins il ne vous viendrait jamais à l'idée de demander à un travailleur qui veut se faire payer son travail de le donner gratuitement, et ce n'est pas parce qu'il y a des bénévoles dans la société que tout le monde doit l'être.
Et pour qu'il y ait des bénévoles, il faut que ceux-ci aient de quoi subsister à côté.

C'est le cas de tous les acteurs du libre, ils ont le droit de se nourrir aussi et ne vivent pas que de pixels et d'eau fraîche.

Chez web54 nous achetons les composants quand nous en avons besoin, nous aidons gratuitement sur les forums, nous partageons ce que nous pouvons partager et essayons de participer équitablement à la construction de la communauté Joomla!

Et vous, dorénavant ?